Pennac, Daniel

Daniel PENNAC est né en 1944 à Casablanca. La profession de son père, militaire par goût du voyage, l’amène à résider dans différents pays d’Afrique et d’Asie du sud-est pendant son enfance (Djibouti, Ethiopie, Indochine...).

Il vit ensuite dans le sud de la France, obtient son premier poste d’enseignant en 1970 à Soissons, avant de s’installer définitivement à Belleville, quartier populaire et cosmopolite de Paris qui constitue le cadre de sa saga des Malaussène qui a établit sa notoriété.

Il était jusqu’à récemment professeur de lettres. Quelques compléments sur cette entrée de Wickipedia.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 26 septembre 2012
par  sylvain

Journal d’un corps

Lison,
Je te lègue ce journal, qui relate l’histoire de ma relation avec mon corps, et parfois l’histoire de mes relations avec d’autres corps via le mien. Ma vie organique, dans sa complexité. Car ce n’est pas simple, un corps.
D’une jeunesse en contrepoint, plus fantomatique que réelle, à la (...)

lundi 5 mars 2007

Comme un roman

Petit essai sur le plaisir de la lecture.
D. Pennac commence par rappeler les droits imprescriptibles du lecteur comme par exemple :
Le droit de ne pas lire
Le droit de ne pas finir un livre
Le droit de lire n’importe quoi
....
Tout comme le verbe rêver, "Lire" ne se conjugue pas à (...)

lundi 5 février 2007
par  sylvain

Messieurs les enfants

Joseph, Igor et Kader ont fait les pitres. Punition : une rédaction sur le sujet suivant : vous vous réveillez le matin, adulte. Et vos parents sont devenus des enfants. Racontez la suite.
Le retour vers les familles n’est pas glorieux. Castaing, le prof maudit, est dans toutes les têtes, y (...)

samedi 3 février 2007
par  sylvain

Malaussène 6 : Des chrétiens et des Maures

Le Petit refuse de s’alimenter tant qu’il n’a pas retrouvé son Père, amant de passage de la Mère.
Malaussène en parle à son ami, qui retrouve le père en question. Et qui le pose sur la table, sous la forme de 4 livres.
Et cela suffit, le Petit se (...)

samedi 23 juillet 2005
par  sylvain

Le dictateur et le hamac

L’histoire est relativement simple : un dictateur agoraphobe se fait remplacer par un sosie.
Celui-ci recommence. Après quelques temps, qui gouverne ?
Le tout est révé par un auteur dans son hamac, et discuté par plusieurs personnages.
Plusieurs niveaux de récits s’entremèlent et se mélange, (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Commentaires récents

10 septembre

Une très belle performance d’écriture !
Après deux livres totalement (...)

Mai 2016

Le principe est simple, c’est un huis-clos entre 5 personnages, 4 (...) L’écriture est hachée, probablement une figure de style pour mieux (...)

Décembre 2015

Le fil blanc est assez visible, mais c’est probablement voulu. (...)

Septembre 2015

L’histoire toute simple d’une femme qui découvre que l’homme qu’elle (...) Bon, autant le dire, c’est chiant.
C’est bien rare que je me (...)
Sur le net, les avis sur cet opus sont nombreux, et tournent en (...)

Juin 2015

Cela faisait plusieurs années que je n’avais rien lu de Mme Ovaldé. (...)

Janvier 2015

Gasp.
J’avais déjà eu cette impression de minusculité à la lecture (...)

Décembre 2014

Un petit bonheur, ce livre. On ne peut pas dire qu’il s’y passe (...)

Septembre 2014

j’ai trouvé dans cet opus trois parties très dissemblables.
Le (...)

Août 2014

J’ai du aller relire mes anciens commentaires et ceux de Jackie (...) C’est toujours sympa car le style est fleuri et les références à (...)

Juin 2014

Le thème, assez banal, est le déterminisme qu’amènent les expériences (...)

Mai 2014

le côté sympathique, c’est que ce sera probablement une série, et (...)

Avril 2014

Tiens, enfin quelque chose de nouveau.
J’avais lu quelques (...)

Janvier 2014

Ce n’est pas de la grande littérature, mais par contre, dieu que (...)

Décembre 2013

Un opus très intéressant, et qu’il faut probablement plusieurs jours (...)

Novembre 2013

Au premier abord, l’opus fait vide. Court, et vide.
Certes, on a (...)

Octobre 2013

Une femme plus tout à fait jeune, qui écrit les aventures d’un (...) C’est une histoire d’amour réciproque à l’épreuve de la vie, chaotique (...)

Septembre 2013

Et bien voilà un opus bien amusant.
La situation est baroque, et (...)

Août 2013

Le bouquin, globalement, est décevant. Car il y a une quantité (...)

Février 2013

On peut comparer la composition de ce roman à celle d’un portrait (...) Un très beau livre, intéressant à au moins deux titres.
D’abord, il (...)

Janvier 2013

Le problème, avec ce livre, c’est de s’arrêter. Non que l’intrigue (...) Après avoir lu un autre roman de la même auteure L’embellie, je me (...) Ce roman est plein de douceur, de tendresse, de tristesse aussi, (...)

Octobre 2012

Ni totalement historique, ni totalement inventé, c’est une petite (...) Allons bon. Voici que Mme Nothomb nous fait une Nième version (...)