Smoke

lundi 18 juin 2007
par  sylvain
popularité : 49%

Freddie Noon est un petit escroc sans histoires, presque honnête, juqu’à ce qu’il essaye de détrousser le laboratoire des deux docteurs Davis et Peter. Ceux-ci, financés par l’industrie du tabac, cherchent à démontrer l’inocuïté de la cigarette sur le mélanome, et accessoirement à trouver un remède à ce cancer.

Le problème est que les deux docteurs disposent de remédes à tester, mais pas de cobaye. Et quand Freddie est pris pas les toubibs, il a le choix entre la police et servir de cobaye. L’expérience dérape, et Freddie devient invisible. Pratique, invisible, pour un voleur.

Mais vite, les ennuis commencent. D’abord Peg. Essayez de faire l’amour quand on est invisible, hein. Si, si, exactement ce que vous avez pensé. Et si en plus vous avez mangé pas lontemps avant, en plus le bol alimentaire se ballade, là, sous vos yeux...

Et en plus, il y a beaucoup de gens qui aimeraient disposer des services d’un homme invisible : desflics ripoux, des hommes d’affaire... et encore plus de juristes pour les aider à le faire. Triste, d’être obligé de devoir se défiler et de ne pas leur donner satisfaction, hein, mais ce ne serait pas possible. Freddie est un escroc, mais ni méchant, ni malhonnête. Un peu menteur, en fait, pas pas trop.

Finalement, grâce à des braves gens de la campagne, Peg s’y fait à Freddie invisible. Ca fait des surprises, en fait.


Commentaires

Logo de sylvain
lundi 18 juin 2007 à 22h46 - par  sylvain

L’histoire n’a rien d’exceptionnelle, si ce n’est que le théme rabaché de l’homme invisible est plutôt traité sur le mode de la dérision que du grand spectable ou de l’horreur (ou des deux d’ailleurs).

Les personnages qui entourent Freddie et sa compagne, Peg, sont tellement typés que l’on sent la satire presqu’un peu trop forte, mais cela est probablement voulu, pour ne pas faire sérieux.

Et l’ensemble est écrit avec un style très différent des autres opus de l’auteur, plus "décalé" et sautillant. L’ensemble est agréable, sans plus, mais ca se lit sans peine.