Chronique de trois planètes lointaines - 1 - Paradis

dimanche 6 décembre 2009
par  sylvain
popularité : 90%

Depuis le début de ses études, Matthew Breen est passionné par la planète Peponi. Au point de faire sa thèse sur l’âge d’or de cette planète, le temps ou les chasseurs comme Hardwicke , maintenant un vieillard grabataire, encadraient des safaris dont les clients revenaient avec des trophées tellement dépaysant, et le souvenir de tous les autochtones au petits soins avec les riches touristes humains.

Quelques années ont encore passées, et le livre que Matthew a tiré de ces récits se vends suffisamment bien pour que celui-ci soit invité par le Président de Peponi, celui qui a libéré le peuple local de l’emprise des humains, afin d’écrire ses mémoires. Mémoires racontant les tentatives pour rendre sa viabilité à une société ancestrale brutalement plongée dans l’unives des étoiles.

Plus tard, devenu écrivain célèbre, Matthew revient sur Peponi, et y découvre les échecs de tous les essais de développement de la planète, l’horreur des plaines autrfois pleines d’animaux, aujourd’hui réduites à des déserts...


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 6 décembre 2009 à 22h02 - par  sylvain

M. Resnik aime l’Afrique. Déjà, dans "Ivoire", il avait entrepris d’illustrer les épreuves traversées par ce continent par des histoires de SF.

Cette fois, c’est le colonialisme, et surtout ses suites, qui sont décortiqués. C’est lucide, sans complexe, parfois amusant, mais un peu simpliste, tellement d’autres l’ont dit.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique