118 - Plein feu sur le tutu

dimanche 24 juillet 2005
par  sylvain
popularité : 20%

Le Président (de la république) vient prévenir San-A qu’un malfrat Américain est sur le territoire français, chez César Césarini, un ami à lui.

San-A apprends qu’ils doivent réveillonner dans le restaurant de Césarini, et s’y rends aussi. A minuit, dînant en compagnie de Césarini et de deux malfrats Italiens, l’américain se fait abattre. Césarini nie toute implication dans cette affaire.

San-A commence une enquête, mais les italiens filent à l’anglaise. Dans une échauffourrée, l’un deux perds des photos.

Un des hommes de San-A, qui avait suivi les Italiens jusqu’à une auberge, s’y fait embrocher.

San-A se rend à l’auberge, sous couvert d’une escapade d’amoureux, avec Héléne, une femme policier. Un des Italiens est mort, l’autre se sauve en emmenant Hélène en otage.

Grâce à quelques éléments, San-A et Béru arrivent à déterminer que le Président est visé. Les comploteurs cherchent à utiliser une grue pour pénétrer l’Elysée et enlever le Président.

San-A et Béru trouvent la grue, mais se font prendre par les comploteurs, qui réussissent l’enlèvement.

Mais Césarini, fâché que son ami se soit fait descendre chez lui, arrive au bon moment.

La page sur les couvertures est ici.


Commentaires

Logo de sylv1
dimanche 24 juillet 2005 à 23h52 - par  sylv1

Le début de l’admiration de San Antonio pour Mitterrand, bien sympathique car oscillant entre moquerie et tendresse.

Pour le reste, un vrai pola, avec des personnages de série B, des morts, de l’action, presque crédible, et des déconnades sympa comme tout.

Un des bons San-A