La dernière fugitive

mardi 16 septembre 2014
par  sylvain
popularité : 42%

Quand Grace avait décidé de partir vers l’Amérique pour y rejoindre son futur mari, un Quacker déjà exilé, Honor Bright s’était senti l’obligation de se joindre à sa soeur dans ce voyage. Cette décision lui avait parue simple, jusqu’au moment ou le bateau avait largué ses amarres et s’était éloigné de la terre.

C’est alors qu’elle réalisa complètement que son ancienne vie était derrière elle, et qu’elle se rendait vers l’aventure, par un moyen de transport que la terrorisait, et qui empêcherait dès lors tout retour en arrière. Le voyage en bateau fût horrible pour Honor, mais après quelques jours de voyage sur terre, c’est Grace qui attrapa une fièvre jaune, et qui mourut en quelques jours.

Il ne restait plus à Honor qu’à continuer le voyage, seule. La découverte du tempérament Américain fût pour Honor une révolution : loin du calme de l’Angleterre, tout paraissait fait pour déstabiliser la jeune femme. Jusqu’aux cérémonies de recueillement des Amis qui lui paraissaient moins profondes que celles qu’elle vivait depuis sa jeunesse, et qui lui permettaient de trouver Dieu.

Elle fit connaissance de Belle Mills, une femme de caractère, mais surtout de son frère, qui gagnait sa vie en pistant les esclaves échappés du Sud et qui se rendait vers le Canada, terre de liberté à cette époque ou l’Amérique tirait sa richesse du travail des esclaves dans les plantations du Sud.

Elle fit aussi connaissance de ceux qui aurait pu être sa famille, et se trouva un mari,Jack, travailleur et doux. Et il fallut le drame de la mort de plusieurs esclaves, puis du chasseur d’esclaves pour que Honor et Jack forment un vrai couple américain, près à partir vers l’Ouest se trouver un point de chute et prospérer.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • La dernière fugitive