Le confident

lundi 26 août 2013
par  Roso
popularité : 27%

Parmi les lettres de condoléances que Camille reçoit à la mort de sa mère, il y a une enveloppe plus épaisse que les autres qui l’intrigue immédiatement.

Il s’agit d’un long texte qui raconte une histoire, Annie et Louis enfants, sur les bancs de l’église et de l’école, une histoire d’avant la dernière guerre, simplement signé “Louis”. Camille ne connait aucun Louis, aucune Annie, pense en premier lieu qu’il s’agit d’une erreur.

Mais chaque semaine, elle reçoit cette longue lettre, la suite de l’histoire. Editrice, Camille pense qu’il s’agit d’un texte que son auteur cherche à publier... Puis au fil des lectures, Camille comprend que ces lettres lui sont bien destinées et qu’elles lui racontent une histoire très proche d’elle.


Commentaires

Logo de Roso
lundi 26 août 2013 à 22h29 - par  Roso

Thèmes : Paris, guerre, trahison, culpabilité (ou pas), maternité, correspondance,

Petite déception après la lecture de ce roman, due, peut-être, aux nombreux avis positifs vus ici et là. Mais quand-même l’intrigue n’est pas vraiment nouvelle : une jeune femme enceinte peu sûre de sa relation avec le père du bébé se retrouve empêtrée dans des histoires du passé qui ont forcément trait à sa propre naissance. Des histoires de lâcheté pendant la guerre, remord et culpabilité ensuite on en a lu plein et des bien meilleures.

L’’originalité réside dans le changement de personnage de l’auteur des lettres en cours de route ; en cours de lecture ou d’écriture. Malheureusement ça apporte au récit surtout de la confusion.

Navigation

Articles de la rubrique