Petit traité d’intolérance

mardi 29 septembre 2015
par  sylvain
popularité : 48%

Tous les jours, il y a des personnes ou des objets qui vous insupportent, par leur simple existence.

Qu’elle soient porteurs de tongs, contrôleur des impots, fumeurs, fétichistes nationalistes, moustaches de Bachar El Assad ou lampes basses consommation, leur simple existence est une torture.

Il ne faut donc pas hésiter à s’en débarrasser !


Commentaires

Logo de sylvain
mardi 29 septembre 2015 à 22h07 - par  sylvain

Certains nous emmerdent avec des principes qu’ils voudraient universels alors qu’ils ne sont même pas capables de les appliquer. C’est le cas de la tolérance, dont les politiques nous rabattent les oreilles sans se rendre compte qu’ils ont pour le camp adverse des piques assassines et dérisoires qui feraient passer Charb pour un gentil poète.

Car la tolérance ne s’use que lorsqu’on l’applique comme un principe absolu, sensée permettre d’absoudre aussi bien un boucher Khmer que la personne qui a des avis différents des miens. La tolérance, cela n’existe que si on peut critiquer, vitupérer, étriller par des mots ceux dont les actions nous paraissent vulgaires, ineptes, répugnantes, sales, idiotes ou simplement génantes.

Oui, je le dis tout net, autodafons à l’aide des pages des opus des bien pensants tous ceux qui veulent nous interdire de critiquer au nom de la tolérance.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Petit traité d’intolérance