Embrassez moi

samedi 30 juin 2007
par  sylvain
popularité : 92%

Angelina est prostrée sur un lit d’hopital, sans désir et sans vie. Louise, une jeune et nouvelle infirmière, amène Angélina à écrire le récit de sa vie.

Les histoires de sexes, d’amour et d’amitiés s’entremèlent, avec quelques constantes. Louise Brooks, d’abord, la rebelle, qui est allée au bout de ses envies, jusqu’à tout gagner, richesse et gloire d’actrice, puis tout perdre. Elle même et ses relations difficiles aux hommes, difficultés liées à un viol, dans son enfance.

Comme Louise, d’ailleurs, qui, depuis ces épreuves, n’a jamais su différencier domination et amour dans ses relations avec les hommes.

Et à l’inverse de ses amies de New-York, qui s’amusent et profitent du sexe, tout en investissant (au sens propre) dans l’amour de leur vie (qui doit avoir 3 qualités : être riche, riche et riche).

Et Angelina, à la fin, comprends ce qu’aimer peut être. Mais ce rêve ne durera pas, malheureusement.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 30 juin 2007 à 14h10 - par  sylvain

qui s’entremèlent, qui se partagent, pour oublier d’anciennes souffrances, ou retrouver son âme de petite fille, pour jouer (à celle qui réunit leplus d’anciens amants dans la même pièce), pour gagner.

L’amour est le moteur de la vie, en fait, mais quel est le carburant : le sexe, ou la passion ?

Une gentille histoire, avec plein de grands mots, visiblement quelques expériences vécues, décapantes.

Un livre d’été, à lire tranquillement sans se prendre le chou, car c’est très bien écrit. Mais globalement quand même avec assez peu d’intérêt.

Navigation

Mots-clés de l'article