Florina

vendredi 6 janvier 2006
par  sylvain
popularité : 48%

José Blazco Frias, écrivain cubain de passage en Espagne, se voit proposer de garder deux jours Florina, une jeune femme handicapée, contre une forte somme.

Il accepte. Agé de 16 ans (et elle de 13), il avait séduit Florina, et lui avait fait découvrir les délices de l’amour.

Il avait oublié. Pas elle. Toute sa vie, elle avait cherché à retrouver les sensations que José lui avait offertes, sans jamais réussir.

Pendant deux jours, c’est un jeu de séduction, de répulsion, d’amour, de sexe et de haine, l’argent de sa grand-mère permettant à Florina d’humilier son ancien séducteur.

Au bout de deux jours, ils se quittent, après avoir joui l’un de l’autre comme des possédés. Mais, après le décès de l’aïeule, Florina et José se retrouvent...


Commentaires

Logo de sylvain
vendredi 6 janvier 2006 à 22h16 - par  sylvain

Comme beaucoup de romans sud-américains, c’est cru. Surtout sur les choses de l’amour. Surtout quand en plus, l’action du roman intégre le tournage d’un film pornographique.

Mais aussi, comme pas mal de romans plus européens, c’est la difficulté de l’amour qui est en premier plan. Un plaidoyer pour que les amours de jeunesse, les amours liés aux premiers émois, durent toujours, car ils nous façonnent profondément.

Le mélange des deux renforce chacun des deux messages. Enfin un livre d’amour qui parle de sexe, du plaisir de la découverte du corps de l’autre. Et enfin un livre presque porno, ou les cunilingus sont décrits, qui parle d’abord d’amour. Et qui en parle bien.

Si pas trop prudes, c’est à lire. En plus, c’est court, donc rapide à lire.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Florina