La petite fille de Monsieur Lynh

mercredi 30 août 2006
popularité : 63%

Monsieur Lynh débarque après six semaines de voyage en bateau dans une ville inconnue, froide et immense.

Pour tout bagage il porte une valise contenet une photo jaunie, un petit sac avec la terre de son pays et dans ses bras, une petite fille de 12 semaines. Petite fille qu’il ne lâche jamais (ou deux fois seulement), petite fille pour laquelle il doit vivre "Shan Diu".

Au hasard d’une promenade, il rencondre MR. Bark. Une amitié se noue entre le vieil homme, petit engoncé dans tous ses vêtements et ce grand et fort MR. Bark qui fume et fume encore des cigarettes à l’odeur mentholée.

Ils ne parlent pas la même langue et pourtant ils communiquent.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 14 octobre 2006 à 15h53 - par  sylvain

Très sympa, ce petit livre qui se lit d’une traite. Une émotion assez forte dans cette histoire d’arrivée dans un pays totalement inconnu, totalement différent, que ce soit la langue, la culture, l’histoire...

Et aussi dans ce rapprochement entre ces deux hommes perdus depuis la perte de tout ce qui leur était cher, ces deux hommes qui communiquent et se réconfortent sans se parler, parce qu’ils se comprennent sans mots.

Je partage l’avis de Gaïette, à lire.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique