Come Baby

mardi 12 juillet 2011
par  sylvain
popularité : 34%

Thaïlande. Noï et Aom, deux prostituées, mais Noï est belle. Belle au point qu’on l’aimerait. Qu’on aimerait l’avoir aimée, avoir vécu un amour. Et on couche avec Aom, au moins, elle vient aux rendez-vous.

Plutôt qu’Asrtid. Belle, aussi, Astrid. Mais Astrid. Histoire finie, amour fini, quelques grands moments de sexe, beaucoup d’ennui. D’ennui parce que l’amour et les gens sont des sources inépuisables d’ennui.

Et la cinquantaine qui se répands sur le corps.


Commentaires

Logo de sylvain
vendredi 15 juillet 2011 à 19h13 - par  sylvain

C’est un résumé sommaire de quelques années avec 3 femmes.

Astrid, 6 souvenirs sexuels forts, dont une sodomie. Et quelques souvenirs de soirées avec des relations, juste des moments. Aom, prostituée peu attirante, mais tellement obéissante. Et finalement, dont clitoris et vagin sont au même endroit que chez Astrid. Reste Noï, femme-mère-enfant, dont al bouche accueille la semence comme une mère les chagrins. Et comme une mère, elle a un autre mari.

C’est cynique, pas très bien écrit, et plus un cri d’angoisse contre la perte de la jeunesse, le début de la vieillesse, l’horreur de l’absence de rapports humains réels entre adultes, même consentants.

Très parisien. Je conseille à l’auteur d’essayer le Carnaval de Dunkerque.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Come Baby