A travers temps

lundi 19 juillet 2010
par  sylvain
popularité : 67%

A son retour dans la ville de Belltower, après son divorce et son licenciement, Tom achète une maison un peu éloignée de la ville. Une maison inoccupée depuis 10 ans, mais très bien conservée.

Et très vite, la maison lui parait bizarre. Un peu comme habitée. Impression corroborée par le fait que lorsqu’il laisse un peu de vaisselle le soir, le matin, celle-ci est propre, comme si personne ne l’avait jamais utilisée.

Et impression de plus en plus vive, lorsque son téléviseur lui écrit "Aide nous, Tom", sur l’écran. Ne reste plus qu’à trouver quelle aide peut bien être nécessaire à des sortes de punaises cybernétiques, et pourquoi diantre celles-ci auraient besoin d’aide.


Commentaires

Logo de webmestre
samedi 7 août 2010 à 16h48 - par  webmestre

En 1989, Tom revient vivre dans la région de son enfance et achète une maison isolée. Doug, l’agent immobilier lui parle avec enthousiasme de l’étrangeté de certains faits autour de cette maison.

En 1979, Ben se fait dégommer dans cette même maison par un homme qui porte une armure toute dorée.

1962 Joyce rencontre à New York et sous la pluie un étrange gars qui porte une montre qui n’a pas d’aiguille.

Quelques siècles plus tard, dans l’Ohio, le jeune Billy est enlevé à son père par des « recruteurs ».

Dans ce roman, on se promène dans les États-Unis, dans le temps, les époques.

Il s’agit d’un roman de science fiction mais au-delà de la machine à voyager, de la question du temps, du passé, de l’avenir, l’auteur accorde beaucoup d’importance aux personnages, à leur rapports.
C’est peut-être ce mélange qui fait la réussite de ce livre.

Logo de sylvain
jeudi 22 juillet 2010 à 20h09 - par  sylvain

Une jolie histoire de SF, avec une jolie petite histoire d’amour, sentimentale et fleur bleue. Améliorée par les méandres du temps, puisque qu’avec un peu de chance, les protagonistes vont pouvoir vivre une vie loin l’un de l’autre, puis une vie ensemble. Tous les avantages de l’expérience et de la jeunesse. Gasp, comme disait le concombre masqué.

Il faut dire aussi que c’est très bien construit, bien écrit, on voit un peu la ficelle de la maison, dès le début (choix de l’auteur), mais les personnages sont vraiment crédibles, et personnellement, je me suis vraiment senti dans le personnage de Doug, l’agent immobilier fan de nouveauté, au point d’accepter une mission 30 ans plus tôt. Si seulement, au détour d’un couloir de la Défense, un truc comme ça pouvait arriver, je crois que...