Mon père est femme de ménage

mercredi 19 juin 2013
par  sylvain
popularité : 90%

Le père de Paul est femme de ménage. Pas facile, de respecter son père, quand ce on le voit plus souvent à quatre pattes que debout. Surtout qu’on ne peut pas dire qu’il brille par son cortex. Un beau mot, ça, cortex. Un de ces mots que Paul découvre quand il aide son père à faire le ménage à la bibliothèque, le soir après l’école.

C’est mieux que de rentrer dans la cité, de retrouver sa mère, vautrée sur le lit, handicapée de la vie qu’elle est devenue depuis qu’elle a décidé d’être fatiguée. Et sa soeur, qui préfère les noirs, en fait, parce que... C’est terrible, une famille sans points communs, il n’y a que chez les blancs, qu’on voit ça. Chez Marwan, les arabes, il y a des engueulades, des horions, mais il y a aussi beaucoup de tendresse entre les parents et les enfants, et entre les frères et les soeurs. Et il ne faut pas croire, c’est Marwan qui mettra une rouste à sa soeur si jamais elle était tentée de mettre un voile.

Enfin, finalement, toutes ces lectures, ça fait de lui l’intello de la famille. Celui qui a eu le bac, un peu limite et un peu en s’arrangeant, mais le bac. Et qui découvre alors la fierté qu’il fait naitre, chez ce père...


Commentaires

Logo de sylvain
mercredi 14 août 2013 à 17h26 - par  sylvain

Le malheur d’être pauvre et blanc, de se trouver confronté tous les jours aux autres, les arabes et les blacks, avec leur culture différente, mais tellement plus sociale et rassurante que l’individualisme de nos sociétés, raconté de la bouche d’un jeune blanc, intelligent, mais malheureusement né dans la mauvaise famille. Le tout écrit par une jolie beurette, bien intégrée.

C’est effectivement amusant, ce point de vue, ce rappel de la difficulté de vivre quand on est peu diplômé, l’absence de fierté qui en découle et qui broie tous les rapports sociaux, y compris ceux entre un père et son fils.

Mais in fine, quand même, un élan d’optimisme sur la capacité des plus humbles à montrer leur fierté quant à l’ascension sociale de leur rejeton.

Certes un peu bleuettes, mais quand même bien sympathique.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Mon père est femme de ménage