Doggy bag - Saison 1

dimanche 14 mars 2010
par  sylvain
popularité : 62%

Marc et David sont frères. Il y a 20 ans, ils se sont écharpés pour Édith, allant presque jusqu’à la mort. Depuis, la situation s’est calmée, ils ont repris le garage de leur père, chacun avec ses compétences. Et surtout, en évitant de baiser les mêmes femmes, maintenant.

Et donc Irène, leur mère, est rassurée. Un peu prise de boisson, puisque son mari est parti et que sa vie, finalement, n’a pas été une panacée sexuelle, mais quand même rassurée.

Aussi, quand Édith réapparait, d’un seul coup, Irène cherche à défendre ses petits, tous quadra qu’ils soient. Mais David semble satisfait de sa relation avec Josiane, qui en veut au moins 3 fois par nuit. Donc Marc baise Édith.

Reste que le garage a été victime des bêtises de la mairie, et que sur ce sujet, Marc et David sont d’accord : il faut faire un procès. Victor, le père, trouve ça dangereux. Mais de toute façon, il bêtifie devant Sonia, la fille d’Édith. Dont il a appris qu’il est le grand-père.

Marc et David sont le père. Enfin, l’un des deux, même Édith ne sait pas lequel. Mais, pour Marc, il n’y a pas de doutes...


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 14 mars 2010 à 21h27 - par  sylvain

L’histoire est glauque à souhait, à la fois incongrue et tellement plausible. Avec des personnages qu’on croise tous les jours, sans les reconnaitre vraiment, mais en espérant, quelque part, que des gens, là, parmi ceux qui passent, vivent réellement des histoires pareilles.

Au moins pour éviter de penser que la routine a tout avalé.

Et puis, Djian, le style.

Une gestion du temps toute particulière et personnelle. Qui donne un récit totalement chronologique, mais au sens ou le temps est utile. Un paragraphe débute sur un fait, et finit par un autre fait, qui peut être longtemps après. Au début, ces accélérations sont déroutantes. Ensuite, c’est un régal.

Et puis, les obsessions. Sur le sexe, les rapports de famille compliqués, les relations homme-femme.

Total régal.