Le singe de Hartlepool

dimanche 25 août 2013
par  Roso
popularité : 90%

En 1814 un navire de la flotte napoléonienne croise au large des côtes anglaises. A bord un horrible capitaine, ex-négrier, cruel avec ses hommes, détestant l’Angleterre au point de faire jeter à la mer un tout jeune moussaillon dont le seul crime était de fredonner une comptine en anglais.

Au moment même où le matelot est balancé par dessus bord, le ciel s’assombrit, se déchire, la mer se déchaîne et le bateau échoue non loin du village anglais de Hartlepool.

Le lendemain parmi les débris, les villageois découvrent un rescapé : Nelson, un chimpanzé, mascotte du navire, vêtu d’un uniforme de l’armée française. Les habitants de Hartlepool le capturent convaincus qu’il s’agit d’un ennemi français : il a des mains comme des pieds, est tout poilu, sent mauvais ; aucun doute possible, c’est un horrible mangeur de grenouilles, un ennemi du royaume. Il faut lui faire un procès le faire avouer.

Ne parvenant pas à le faire parler, ils le condamnent sans plus attendre à être pendu.


Commentaires

Logo de Roso
dimanche 25 août 2013 à 23h49 - par  Roso

Gros coup de coeur pour cette BD.

Dans cette bd, on parle de la bêtise, de l’ignorance, de la peur qui engendrent la haine de l’inconnu, le nationalisme stupide.

C’est une BD très réussie tant au niveau des dessins que du texte : les visages sont laids quand les propos sont outranciers, la lecture reste drôle malgré le sujet qui ne l’est pas.
Un espoir peut-être à la fin avec les enfants, pas méchants, pourront-ils ne pas devenir aussi stupides ? avec un peu d’éducation ?

Ce récit est basé sur une histoire vraie, il parait que les habitants de Hartelpool sont encore appelés les "pendeurs de singe", que la mascotte du club de foot est un singe....

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Le singe de Hartlepool