Malaussène 6 : Des chrétiens et des Maures

samedi 3 février 2007
par  sylvain
popularité : 68%

Le Petit refuse de s’alimenter tant qu’il n’a pas retrouvé son Père, amant de passage de la Mère.

Malaussène en parle à son ami, qui retrouve le père en question. Et qui le pose sur la table, sous la forme de 4 livres.

Et cela suffit, le Petit se réalimente...


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 3 février 2007 à 22h54 - par  sylvain

Les 4 premiers de la série de Malaussène sont de purs chef d’oeuvre, de style, d’imaginaire, de tout (Parisisnisme, culture, vocabulaire, plaisir, délire).

Cet opus détonne par son manque de qualité : dans tous les autres, le livre, l’écrit ou au moins la transmission des savoirs et usages entre générations tiennent une place importante, mais la vie, la vraie, est autour.

Là, le livre féconde et rends la vie. Trop simple, trop tout court. Décevant. Mais cela n’enlèvfe rien aux autres, hein, Pennac, c’est en général le pied.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique