Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

mardi 4 janvier 2011
par  sylvain
popularité : 52%

En 1506, Michelangelo Buonarroti débarque dans le port de Constantinople, appelé par le Sultan pour créer un pont entre les deux rives du Bosphore, alors qu’il venait de quitter les travaux qu’il effectuait pour le Pape Jules, celui-ci refusant de payer pour les travaux demandés.

Le Sultan met à sa disposition un atelier, et de nombreux ingénieurs, mais Michelangelo préfère prendre le temps de découvrir l’âme de la ville, accompagné de Manuel, son assistant, puis, rapidement, du poète Mesihi de Pristina.

Celui-ci, secrètement amoureux de Michelangelo, lui fait prendre conscience de la richesse de la civilisation ottomane, de son attrait pour le plaisir et la beauté, surtout féminine.

Et Michelangelo, imprégné de cette culture infidèle, conçoit un ouvrage magistral, enjambant le Bosphore de plusieurs arabesques. Mais les affaires Romaines rappellent le sculpteur à ses travaux pour le Pape, et il quitte Constantinople dès le début des travaux.

Le pont ne sera jamais fini, le tremblement de terre de 1509 ayant réduit à néant la partie déjà réalisée de cet ouvrage. Mais Michelangelo, lui, reste marqué par son séjour en terre ottomane.


Commentaires

Logo de jackie
vendredi 7 janvier 2011 à 22h53 - par  jackie

me donne envie de le lire.
Bise

Logo de sylvain
vendredi 7 janvier 2011 à 21h40 - par  sylvain

C’est court, très bien écrit, l’histoire est juste un peu romancée, mais semble (explication en postface) très précise et bien documentée. Rien que pour cela, c’est déjà un book à lire.

En plus, l’auteur y a ajouté de façon plus romanesque la découverte par Michel-Ange de la sensualité ottomane, de l’attrait des plaisirs de la chair, hétéro et homo-sexuels.

On pourrait juste regretter que l’auteur, à la manière de Robert Merle, n’ait pas plus délayé cet opus, en y ajoutant moult détails et histoires annexes.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants