Code 93

jeudi 28 juin 2018
par  sylvain
popularité : 48%

Une jeune femme est retrouvée morte. L’autopsie révèle que son corps a été abimé par de nombreuses pratiques sexuelles extrêmes. L’enquête piétine, malgré les recherches, et puis elle devient moins prioritaire. puis beaucoup moins prioritaire.

Elle serait presque oubliée, si quelques détails surprenant ne réveillaient la conscience du commissaire. La disparition d’un dossier, par exemple...

En parallèle, un privé cherche également ce qui est arrivé à cette jeune femme, ce qui a pu l’amener à supporter ce niveau de violence.

L’enquête change de dimension quand le comissaire découvre que son ancien adjoint pouvait être impliqué dans la disparition des dossiers. Et que par "chance", ce dossier disparu met en cause une famille de la haute bourgeoisie...


Commentaires

Logo de Roso
mardi 5 février 2019 à 23h22 - par  Roso

Avoir une morale c’est donné à tout le monde, avec ou sans argent. Mais il faut bien dire que si je crève la dalle ma morale sera de me nourrir pour ne pas crever (J’ai lu Primo Levi) , et si j’ai un max de tune ma morale sera souvent d’en avoir plus. Je me demande si cela n’agace pas en premier chef ceux qui ont de l’argent, pas forcément un tas d’argent mais qui tendent à en avoir pas mal, ou qui aimeraient en avoir plus. oui c’est peut etre agaçant pour ceux là.

Logo de sylvain
samedi 12 janvier 2019 à 21h25 - par  sylvain

On sent qu’il y a du vécu, et cela rends la lecture très agréable, ça fait plus vrai que beaucoup de romans noirs.

Mais l’intrigue générale, le retrait des statistiques de meurtres pour éviter une baisse de l’immobilier, est quand même un peu surprenant

Soit c’est vrai, et il faut faire un procès, soit c’est faux, et ce type de littérature à la limite du complotisme n’amène rien sinon de gilets jaunes.

Et puis, de façon surprenante, ce sont toujours les riches qui sont les méchants, comme si on ne pouvait pas avoir de l’argent et une morale.

C’est un peu agaçant.

Navigation

Articles de la rubrique