Fox-Trot

samedi 7 mai 2016
par  sylvain
popularité : 24%

1934, les rues sont en émeutes. D’un côté, l’affaire Stavisky éclabousse la classe politique dans son entier, de l’autre, les ligues sont prêtes pour le grand soir, casser du Bolchévique voire ramener une tête couronnée à Paris.

Charles est instit, et il a rencontré Nelly, modiste qui assure les fins de mois difficiles en offrant des services très personnels aux clients et clientes, dans son arrière boutique. Elle en pince pour lui, au point d’arrêter ce commerce. Mais depuis que Charles à rencontré Lisa Keller, la trapéziste nue, il n’a plus d’yeux que pour elle.

L’enquête est confiée à au commissaire Henri, le cousin de Charles. Très vite, les pistes se dirigent vers Croix de feu. Roger Salengro, le maire de Lille, demande à Charles d’être une taupe, de s’engager dans les milices...


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 7 mai 2016 à 18h51 - par  sylvain

L’écriture est hachée, probablement une figure de style pour mieux rendre la violence de ces années folles, ce qui rends la lecture de l’opus assez peu agréable au début.

Par ailleurs, le début est un peu long (presque la moitié de la distance), et l’intrigue peine à se constituer.

C’est dommage, car c’est une période mal connue, et dont l’esprit est assez bien rendu dès lors que le drame se noue.

En ces temps de critique acerbe de nos politiques essayant tant bien que mal de rendre un peu de dynamisme à notre société essoufflée, se remémorer qu’il y a moins de 100 ans, les ligues d’une droite qui aujourd’hui ferait peur à Marine battaient le pavé, les bourgeois s’arrogeaient des droits pire que les Aristos de la bonne époque, et le peuple, sorte de plébe tout juste éduquée, tentait de comprendre comment des hommes de pouvoir pouvaient à ce point manquer d’éthique.

Quant aux femmes, il semble que le féminisme était encore très balbutiant. Les femmes de pouvoir existaient, mais elles tiraient surtout ce pouvoir de leurs charmes.

Il est réconfortant de constater que notre société, globalement, évolue dans le bon sens, sous l’impulsion d’un centre gauche alors porté par Roger Salengro, aujourd’hui par d’autres, mais toujours moderne.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Fox-Trot