La femme sans nombril

samedi 19 novembre 2005
par  sylvain
popularité : 25%

En 2222, 4 extraterrestre de la planète Zedna Light reviennent sur terre en mission d’exploration, les scientifiques de leur monde ayant perdu les contacts qu’une première mission d’exploration avait installéssur terre, dans les années 1950.

Il semble ne plus y avoir de terriens, le monde étant peuplé d’androïdes divers, semblant dirigés par une intelligence artificielle.

Alors les zedniens partent à la recherche d’éventuels survivants, en se remémorant les épisodes les plus remarquables de leur précédente visite.

Et ils finissent par trouver quelques résidus d’humanité, et l’explication de la situation.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 19 novembre 2005 à 14h11 - par  sylvain

D’abord, il y a le style, léger et grivois, qui est très agréable. Ca commence tout de suite, on rentre dans ce livre sans même s’en rendre compte.

Ensuite, l’intrigue, la prise de possession de la terre par une IA trop parfaite, mais mal régulée (et oui, les trois lois, finalement, ce n’est pas si mal). Ce n’est pas l’aspect le plus réussi du livre, mais c’est quand même presque crédible.

Et puis les zedniens, leur comportement, et toutes leurs anecdotes sur la terre des années 50 à 2000, la naissance du FBI, les compétitions d’échec. Tout ça, c’est très bien vu, bien intégré au récit, et drôlement décapant.

Ce n’est pas de la SF classique, mais c’est très réussi.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • La femme sans nombril