Saga de l’empire Skolien 3 : Quantum Rose

dimanche 11 juin 2006
par  sylvain
popularité : 16%

Quantum Rose est la fille du gouverneur d’Argali, province pauvre d’un monde ou le savoir des hommes s’est perdu. Depuis son enfance, elle est promise à Jax, le gouverneur de la province riveraine, cela pouvant sauver en partie de peuple d’Argali de la famine et de la mort.

Mais un mystérieux Prince est arrivé, les rumeurs parlent d’une arrivée des étoiles, et il verse à Argali une "dot" permettant sans conteste de surpasser Jax, et ainsi d’épouser Quantum Rose.

Morte de peur, celle-ci se résout à la noce, et découvre que le Prince Vryl, arrivant effectivement des étoiles avec tout le savoir des hommes, est en fait aussi bon que beau. Mais aussi qu’il est pourchassé pour ses pouvoirs psy, qui lui permettent de communiquer avec des machines et des armes spécialement concues par ses ancètres pour n’obéir qu’à la famille détenant de tels pouvoirs.

Quantum Rose va mettre tout son amour à aider Vryl à retrouver ce qu’il reste de sa famille, et à libérer sa planète. Au passage, elle se découvre de légers pouvoirs psy lui permettant de mieux s’associer à son mari.

Et Vryl va mettre lui aussi tout son amour à protéger Quantum Rose de Jax, qui n’accepte de renoncer à son amour pour Quantum Rose que lorsqu’il découvre d’une part la vraie puissance d’une civilisation galactique, dont Vryl est le Prince, et d’autre part que l’ascendant qu’il avait pu avoir sur Quantum Rose était lié à d’anciennes manipulations génétiques.


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 11 juin 2006 à 14h57 - par  sylvain

Des côtés très positifs, comme par exemple le fait qu’il ne soit nul besoin de trop de chose "surnaturelles" pour faire une bonne histoire de space-opéra. Et des personnages sympathiques, attachant, sur un fond d’horreurs très humaines, comme la création de planètes avec des habitants (et habitantes) élevés pour devenir une race d’objets de plaisir.

Un côté par contre un peu trop "soap" pour mon goût néanmoins. Mais je vais quand même essayer de lire les autres, je me suis bien amusé avec cet opus là.