Lumiére virtuelle

dimanche 23 avril 2006
par  sylvain
popularité : 90%

Après s’être évadée de son orphelinat, Chevette vit chez Skinner, sur le Pont, sorte de zone libre occupée par les marginaux de la Californie du Sud.

Pour vivre, Chevette transporte des marchandises, tout à fait honnêtement, elle livre avec son vélo dans tous les endroits possibles. Et un jour, plutôt par hasard, elle dérobe en passant un étui à lunettes.

Malheureusement pour elle, ces lunettes à Lumière Virtuelle, permettant d’incruster dans le champ de vision des informations de toute nature, contiennent des données confidentielles, et elle se retrouve rapidement recherchée par plusieurs policiers ripoux.

Grâce à l’un d’entre eux, et à ses amis du Pont, Chevette réussi à prendre la fuite.


Commentaires

Logo de sylv1
dimanche 23 avril 2006 à 18h14 - par  sylv1

Beaucoup des thèmes des livres d’après sont déjà là, l’attirance pour les endroits semi-normaux d’où émergent de nouvelles formes de civilisation, le décalage entre les divers niveaux de société, les "livreurs" restant essentiels au fonctionnement de la société hyper-technologique, des personnages décalés, en rupture de société, mais très civilisés, finalement, peut être plus "moraux" que les autres.

Donc c’est bien, il y a un vrai intérêt à lire ce livre.

Mais par contre, la forme comme le stype sont classiques, comparés aux suivants. Juste quelques petits délires ou création de mots qui laissent entrevoir ce vers quoi l’auteur va évoluer.

J’ai donc préféré les livres plus récents de cet auteur. Mais pour découvrir le monde de cet auteur, c’est sûrement un bon point d’entrée.

Navigation

Mots-clés de l'article