2005 - Acide Sulfurique

samedi 12 novembre 2005
par  sylvain
popularité : 68%

Pannonique est prise dans un rafle, et emmenée dans un camp de concentration où l’on vit et meurt sous l’oeil des caméras, une sorte de "Concentration Story".

Une Kapo tombe amoureuse d’elle, et fait alterner les brimades et les preuves de sympathie. Cette relation fait s’envoler l’audimat de l’émission.

Cela permet à Pannonique et à ses proches de rester en vie, jusqu’au moment ou la Kapo demande ce que Pannonique ne veut pas céder.

Pour Pannonique, c’est l’approche de la mort, et bientôt la chute du livre.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 2 juin 2007 à 15h56 - par  sylvain

Hello, Lockss

Il faut quand même reconnaître que Acide Sulfurique est un peu simpliste, comme analyse de la télé réalité et autres horreurs. Amélie, tellement à l’aise pour les desciptions intimistes ou des relations humaines un peu décalées, me semble dans ce domaine (Acide Sulfurique, ou celui sur les bouquins) à la marge de son talent.

Mais cela n’enlève rien à beaucoup de ses autres opus, qu’il faut effectivement conseiller à tout lecteur curieux. Son style est un plaisir de concision et de simplicité, même pour évoquer des sujets complexes et forts.

Logo de webmestre
jeudi 31 mai 2007 à 18h27 - par  webmestre

je ne suis pas d’accord .
Ce livre a un certain style mais n’est certainement pas une perte de temps elle veut montrer jusqu’ou peut aller la télé realité en faisant une relation avec Hitler .
Et Acide Sulfurique est different des autres livres de Amelie Nothomb Se focaliser sur seulement celui-ci est une erreur .
Hygiene de l’assassin ou encore Stupeur et Tremblements sont de très bons livres Que je conseille a tout bon lecteur .

Logo de webmestre
jeudi 23 février 2006 à 21h34 - par  webmestre

Je pense que ce livre n’a pas de personnalité. L’auteur a voulu nous montrer qu’elle été répugniée des l’envergure qu’a prit la télé-réalité.
Comme pour prouver qu’elle avait une juste morale car ce livre est on ne peut plus egocentrique.
Je n’ai jamais autant regrétté 15€ pour un telle livre. C’était mon premier et mon dernier Amélie Nothomb.

Logo de sylvain
samedi 12 novembre 2005 à 22h27 - par  sylvain

Là, c’est différent des autres livres, le sujet est plus grâve, ce qui n’est pas ce qui sied le plus à Amélie (de mon point de vue, ce qui est assez relatif, finalement). Mais l’histoire est bien venue : jusqu’où iront les producteurs de télé-réalité, jusqu’où cela ressemblera à "du pain et des jeux" ?

Et comment se comporter, quand on est femme, sensuelle, mais obnubilée par l’image que l’on a de soi, par ses principes et sa morale ?

Finalement, toujours avec le style et les mots simples d’Amélie, il y a des prises de position, une moquerie de la télé (et des spéctateurs), ainsi que des "intellectuels" qui fait un vache de bien.

Encore une fois, merci Amélie.