La sphére

dimanche 13 mai 2007
par  sylvain
popularité : 21%

Alicia, scientifique à l’université d’Irvine, est invitée au RHIC pour un essai de collision d’ions d’uranium, qui, plus lourds que ceux utilisés habituellement, pourraient permettre de faire apparaître de nouvelles particules.

L’essai est une catastrophe, le capteur éclate après quelques heures de fonctionnement. Mais dans les débris, Alicia découvre une sphére, noire et étrange.

Bien qu’elle n’en ait pas le droit, elle emmène cet artefact, ainsi que les débris de son capteur, dans son labo d’Irvine, pour analyser cet objet inconnu.

Les premières mesures ne révèlent rien de compréhensible, et Alicia se tourne vers un théoricien, Max, pour l’aider à comprendre. Celui-ci émet l’hypothèse que cette sphère est en fait la manifestation, dans notre univers, d’un nouvel univers, créé par Alicia lors de sa manip avec des ions d’uranium.

Plusieurs faits, dont la mort, brulé par un violent souffle de rayons X et d’UV d’un de ses thésards, viennent conforter cette analyse. Mais, dans cet univers, le temps s’écoule de façon très accéléré par rapport à notre univers.

Aussi, Alicia peut-elle analyser et suivre l’évolution complète d’un univers, de sa naissace à sa mort. Mais les embuches sont nombreuses, à la fois des politiques, affolés par cette découverte, que des autres scientifiques, jaloux de cette performance. Heureusement, Max est là...


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 13 mai 2007 à 16h26 - par  sylvain

C’est presque plus un bouquin de vulgarisation qu’un roman de SF, tellement on est près de la science. Le roman décortique les relations entre chercheurs, entre labos, entre politique et recherche.

Avec des anecdotes qui sentent le vécu bien réel, et qui ne sont pas toujours à la gloire des instituts de recherche. Et une petite histoire d’amour bien gentille qui met un peu de piment dans l’ensemble.

Mais le "fond SF" de ce livre, l’irruption dans notre monde d’un point d’observation d’un autre univers, est quand même passionnant. La démarche de recherche, qui part de l’interrogation à la mise en place d’une explication, est intéressante car elle est "vivante" et bien rendue.

Fanas de hard SF, pas d’hésitation, c’est à lire