Les Xeelees - 2 - Singularité

samedi 25 juin 2011
par  sylvain
popularité : 21%

Sous l’impulsion de Michael Poole, un scientifique de génie, l’humanité a envoyé dans un long voyage relativiste un vaisseau tractant une extrémité d’un trou de ver, l’autre extrémité restant dans le système solaire, près de la Jupiter, afin d’établir un pont entre futur et présent.

15 siècles plus tard, la Terre est un protectorat Qax, échangeant la survie de l’humanité contre une obéissance sans faille à l’envahisseur, et la fourniture de produits terrestres pouvant intéresser le commerce entre les espèces. L’arrivée de l’extrémité du trou de vers est perçu par le Qax supervisant la Terre comme une vague menace, qu’il convient d’étudier.

Quelques humains le prennent de vitesse, et partent vers le passé, dans l’espoir de sauver l’humanité. Ils y retrouvent Michael Poole, bien obligé de composer avec les conséquences de ses inventions, et les paradoxes des failles temporelles...


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 26 juin 2011 à 23h40 - par  sylvain

Le début est un vrai roman de SF, bien construit, avec de l’imagination et des visions type "space opera" et des paradoxes temporels très sympathique.

Pour une fois, les ET sont réellement surprenants, et suffisamment lointains pour ne pas avoir besoin d’être humanoïdes. Tout en restant dangereux.

Et puis, tout à coup, comme dans Titan, on part vers du mystique un peu bizarre, comme si il était trop complexe de trouver une fin toute simple. C’est un peu dommage, car cela déséquilibre l’opus.

Néanmoins, c’est à lire, il y a trop peu de vrai SF pour bouder son plaisir. Et vivement le tome 3.