La prochaine fois

samedi 1er juillet 2006
par  sylvain
popularité : 21%

Jonathan est expert en peinture, spécialisé sur l’oeuvre d’un peintre russe injustement méconnu, Vladimir Radskin.

Grâce à son ami Peter, il est invité à se rendre en Angleterre, pour expertiser un tableau de ce peintre jamais exposé jusque là.

Un lien mystérieux le lie à Clara, la galiériste, dont il tombe follement amoureux, au point d’annuler son mariage avec Anna.

Mais le passé veille, et vient interférer avec cette aventure : au risque de définitivement tuer les âmes de Clara et Jonathan, cet amour ne pourra pas être. Du moins, pas dans cette vie ci.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 1er juillet 2006 à 10h41 - par  sylvain

Résumer ce bouquin doit être un tour de force. Il a beau être court, il est dense, plein d’histoires qui s’entremellent (pour le plaisir du lecteur), d’aller-retours entre le passé et le présent.

Et il faut reconnaître que le style de M. Levy reste toujours aussi délié, alerte et sûr. C’est un bonheur à lire.

Après, sur l’histoire en elle-même, je suis plus réservé : encore une histoire d’amour contrarié, la famille de Clara cherchant finalement à briser son bonheur, par delà les générations.

Heureusement, un bon pote est là, qui arrange tout, par delà les générations (mais vers le futur). Et Jonathan peut développer à sa guise sa passion pour la peinture, qu’il partage avec Clara.

Si l’on excepte le côté "temporel", ça ressemble étrangement à un synopsis simplifié de "Et si c’était vrai". Il y a juste le type d’intervention des méchants qui change.

Donc un plaisir à lire, mais un peu gaché par une interrogation existentielle forte : M. Levy a-t-il vraiment un problème avec des aïeux, ou juste une propention forte à enrober dans de fort jolis mots une histoire déjà faite.

Mystère, on verra bien avec le suivant. J’ai juste l’impression que le scénario retenu est quand même très adapté au public visé, et à une transformation en film. L’argent gâche tout.

Navigation

Mots-clés de l'article