La vie en mieux

dimanche 20 juillet 2014
par  sylvain
popularité : 41%

Cela fait 7 jours que Mathilde vient attendre une bonne heure, à la même table du même café. Pourtant, Mathilde est d’habitude moins patiente. Plus d’une heure sans SMS ou texte, ou conversation délurée avec Marion, l’amie avec qui elle préfère préparer ses conquêtes, puis en disséquer les performances, c’est tellement rare que c’en est presque surprenant.

Mais Mathilde a été surprise. Par un homme qu’elle n’a rencontré qu’une seule fois, à peine un demi-heure. Et qui lui a rendu son sac, avec tout ce qu’il contenait, sans même prendre note de ses coordonnées, alors qu’il ne mourrait visiblement d’envie. Un homme qui avait été "à la hauteur", en fait, à la différence des ces blanc-becs dans les bras de qui elle connait des plaisirs éphémères.

Alors Mathilde se met à la recherche de ce Jean-Baptiste. Au point d’aller le chercher jusque Périgueux...

Yann, quant à lui, est célibataire quelques jours, Mélanie est partie pour un séminaire. A l’occasion d’un coup de main, il découvre la densité de la vie de ses voisins. Et par défaut, le vide de la sienne.

Alors il part, changer de vie.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 26 juillet 2014 à 18h54 - par  sylvain

J’aime bien A Gavalda parce que ses opus tente de montrer un peu du bonheur qu’il peut y avoir à vivre avec d’autres, quand ceux-ci sont bien choisis.

C’est encore le cas ici, et sur ce point, toujours aussi agréable.

Mais cette fois il y a un mais. Car le ait d’écrire deux histoires sommes toutes similaires est quand même une facilité pour remplir un livret somme toute assez court. On est loin d’ensemble c’est tout, et c’est un regret.

Parce qu’avec un peu de complément, il me semble que les deux histoires auraient pu se mêler, s’entrechoquer et se compléter l’une l’autre. Il y a là la fibre pour un opus plus abouti, ce n’est pas fait, c’est bien dommage. Mais c’est bien agréable à lire quand même.