Le Dit d’Aka

mardi 5 juin 2007
par  sylvain
popularité : 56%

Une civilisation de type "humaine" s’est développée sur la planéte Aka. Quelques observateurs de l’Ekumen ont eu l’autorisation de débarquer sur la planète, mais ils sont cantonnés au plus près de la capitale.

Les observations sont surprenantes : la culture "historique" d’Aka, statique depuis des millénaires, est niée par un nouveau pouvoir, qui remplace celle-ci manu militari par un ersatz de culture terrienne, scientiste et commerciale.

Sutty, une observatrice terrienne, est autorisée à se rendre dans une ville éloignée, pour compléter ses observations. A force de ténacité et d’ouverture d’esprit, elle découvre la sagesse de ce monde, contenu dans un ensemble de récits, poémes et contes : le dit d’Aka.

Ayant vécu, lors de ses études sur terre, la révolution religieuse qui a failli détruire toute culture, Aka peut arriver à convaincre qu’il faut sauvegarder ce vieux savoir, ne pas le nier. Et surtout, bien comprendre les bases des échanges entre peuples de planètes différentes.


Commentaires

Logo de sylvain
mardi 5 juin 2007 à 22h21 - par  sylvain

C’est une jolie histoire, dépaysante à souhait, sur les difficultés de compréhensions de cultures lontaines. Pas besoin de trucs "futuristes", de sabre-laser et autres, finalement, pour faire de la bonne SF.

En contrepoint de l’histoire, aussi, une prise de position assez ferme d’U. le Guin sur les religions, et leur pouvoirs dévastateurs. C’est aussi très agréable à lire.

Je découvre cet auteur par cet opus, mais je vais continuer.

Navigation

Mots-clés de l'article