Fondation 1 : Prélude à Fondation

mercredi 22 novembre 2006
par  sylvain
popularité : 22%

Hari Seldon est un jeune mathématicien qui découvre Trantor, la planète Impériale à l’occasion d’un Congrés de mathématiciens auquel il vient présenter sa découverte principale : la simulation des activités humaines, permettant de calculer un avenir statistiquement probable, est possible.

Pas forcément faisable, mais possible.

Mais cette théorie éveille l’intérêt du Pouvoir en place, l’empereur et son âme damnée, Eto Demerzel. Ils y voient un moyen efficace de renforcer le pouvoir en place, en faisant justifier des avenirs radieux par les mathématiques, et un risque énorme que d’autres, s’ils s’emparaient de ce savoir, puissent faire de même à leur seul avantage.

Hari Seldon se transforme donc en réfugié, fuyant devant les sbires de pouvoir, avec l’aide d’un personnage particulier, Chetter Hummin, et sous la gouverne d’une ravissante jeune femme pleine de ressources, Dors Venabili.

La fuite se termine chez l’ennemi juré de l’Empereur, le Maire du secteur de Kan, qui a aussi des visées sur Hari Seldon. Heureusement, Chetter Hummin va encore une fois réussir à le protéger. Et il sera, pour ce faire, obligé de renoncer à son secret...


Commentaires

Logo de sylvain
mercredi 22 octobre 2008 à 21h27 - par  sylvain

J’avais lu, moi aussi dans mon adolescence (on doit avoir presque le même âge), les fondations un peu dans le désordre (au hasard des trouvailles). j’ai relu toute la série plus récemment, dans l’ordre indiqué par I. Asimov.

Et je t’avoue que j’ai été à la fois vraiment repris par cette fresque qui s’étale sur plus de 10 000 ans, bien menée, avec des liens vers les autres séries (robots, notamment). C’est cohérent, amusant, bien pensé, et bien critique sur le scientisme.

Mais par contre un peu déçu, aussi, parce que beaucoup des idées forces reviennent trop souvent, ou trop rapidement si on lit l’ensemble d’un seul coup.

Aussi, si je pouvais me permettre un conseil, ce serait plutôt des les lire dans l’ordre, mais en laissant passer quelques temps entre chaque opus.

Amitiés

Logo de webmestre
mercredi 22 octobre 2008 à 16h20 - par  webmestre

dans quel sens me conseilles tu de les lire, par le 3 qui fut le premier sorti ou dans l’ordre que tu les classes ?
Etant une fan de SF depuis mon adolescence( voila 25ans) j’ai du en lire mais en garde aucun souvenir, j’ai très envie de decouvrir(ou redecouvrir) cette serie.

Site web : l’ordre ?
Logo de sylvain
mercredi 22 novembre 2006 à 22h05 - par  sylvain

Ce livre a été écrit bien longtemps après la trilogie centrale de Fondation, mais il introduit parfaitement l’ensemble, et permet de plus à Asimov de faire le lien entre le temps des hommes et des robots, et celui de l’Empire Galactique.

Et au passage, cela lui permet aussi de se moquer de l’histoire, telle qu’elle se déroule en parallèle de l’écriture du Livre. Difficile en effet de ne pas voir d’allusions à ses racines dans les habitants du secteur de Mycogène, obnubilés par leurs tabous capilaires, empétrés dans leur histoire glorieuse, et résolus à rester à l’abri des mélanges avec le reste de l’humanité. Ou dans les descriptions des habitants de Dahl, des professeurs d’Université, et des modes vestimentaires...

Le style est peut-être vieillot, il ne se passe rien de "télégénique", pas de bataille spatiale, pas de matière pour des effets spéciaux, mais on est quand même dépaysé, ailleurs...

C’est à travers cette série que j’ai découvert la SF, il y a plus de 20 ans. Bien sûr, pas mal d’auteurs ont maintenant dépassé le style et l’imagination d’Asimov, même pour des épopées ou des descriptions du futur, mais y revenir reste un très grand plaisir.