Gravelines blues

mercredi 2 novembre 2016
par  sylvain
popularité : 21%

Zélie n’est pas bien riche, et elle n’a pas eu une vie facile, depuis que son Anthelme est mort, mais elle fait la paire avec sa cousine Valentine. Une vie réglée comme du papier à musique, un petit tour à la plage dans la cabine qu’elles louent toutes les deux, un peu à l’écart, chaque après-midi.

Mais cette fois, quand Zélie tente d’ouvrir la porte de sa cabine, elle est assommée.

Qui donc peut en vouloir ainsi à Zélie ? Sa nièce, un peu trop délurée au goût de tout le monde, ou un de ceux qui n’ont pas touché le loto du siècle parce qu’ils ont changé de numéros, mais qui savent que le gros lot a été gagné à proximité...

Gravelines est une ville paisible, mais finalement, il y a pléthore de coupables potentiels. Voilà qui va intriguer le lieutenant Bourdion.


Commentaires

Logo de sylvain
vendredi 4 novembre 2016 à 17h54 - par  sylvain

Ça ne casse pas 4 pattes à un canard, comme on dit, mais c’est gentillet et inscrit dans le local, avec des vrais gens, leurs qualités et leurs défauts.

J’en ai donc bien aimé la lecture.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique