La servante du Seigneur

mardi 24 septembre 2013
par  sylvain
popularité : 21%

Elle était belle, drôle et intelligente.

Et surtout, nous étions ensemble, elle et moi.

Et puis un jour, elle est partie avec Monseigneur. Pour être sainte.

Depuis qu’elle veut être sainte, je la trouve ennuyeuse. En tout cas, elle n’est plus drôle. Et elle n’est plus avec moi.

Sauf quand Sylvie est morte, elle est venue. S’assurer que l’héritage lui reviendrait, en somme. Mais c’est ma fille, c’est plutôt normal.

Réponse de la fille : quand j’étais avec toi, je me droguais, je sortais, c’était vain. J’ai trouvé un équilibre. Je suis mieux.
.


Commentaires

Logo de sylvain
mardi 24 septembre 2013 à 23h29 - par  sylvain

Du vol ?

Oui, ça y ressemble très largement.

Pour deux raisons :
1/ d’abord, avec pas plus de 10 lignes par page en moyenne, l’ensemble du livre pourrait tenir sur un timbre poste. EN faire un opus vendu 14€ est éhonté. C’est moins long (et infiniment moins dense) que "Indignez-vous", qui était vendu 3€,
2/ ensuite, c’est du nombrilisme total. Certes sa fille a grandi, et souhaité s’éloigner de lui. Mais c’est finalement normal, s’en indigner est juste preuve d’immaturité.

On peut dire avec raison que chaque livre est l’étalage public d’un auteur. Certain(e)s poussent ceci très loin, jusqu’à parler de leur intimité. Mais ici, l’auteur ne présente pas son intimité, mais son MOI.

Pour tout dire, je vous conseille de vous en passer. Le seul avantage de l’opus est qu’il se lit en une demi-heure.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • La servante du Seigneur
  • Veuf