La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis

dimanche 10 novembre 2013
par  sylvain
popularité : 39%

Bien qu’il n’ait plus que très peu de patients, l’état de la maison inquiète Max. Car la maison est devenue son lieu de vie depuis la séparation, puis la mort de sa femme. Le lieu du projet de maison de santé, avec plein d’amis apportant chacun son activité, et un lieu pour retrouver une vie.

Mais les amis sont partis, et le projet de maison de santé part à vau-l’eau, comme la maison elle même. Ne restent que Judith, qui assure la vie du lieu, Jean-François et toutes les amies avec lesquelles il dévorent des films, ensemble, chaque mercredi soir.

Des soirées de bonheur et de chaleur humaines, de complicité et de partage des événements, des petits et des grands secrets de chacun, en toute amitié. Des soirées à retrouver les grands moments du cinéma, et à les déguster ensemble.

Et aussi des soirées pour ré-apprendre à vivre, à retrouver le gout des lèvres d’une autre, le gout de l’amour...


Commentaires

Logo de sylvain
lundi 11 novembre 2013 à 17h43 - par  sylvain

Voici donc une histoire bien amusante : le "héros" fédère, avec son ami jean-François, un groupe de femmes amies entre elles, qui trouvent dans cette compagnie et dans ce lieux (la Maison) un havre d’amitié qui les repose des amours souvent décevantes qu’elles rencontrent ailleurs. Lentement, sans se presser, des histoire se développent, et des idylles se racontent, avec juste ce qu’il faut de mièvrerie pour que ce soit amusant.

Cela pourrait paraître désuet ou carrément longuet, mais c’est en fait charmant, et suffisamment bien écrit pour qu’on oublie le reste dès qu’on est entré dans ce livre. J’ai commencé, je n’ai pas pu m’arrêter avant la fin.

J’y ai trouvé, un peu comme dans la série des "Malaussène" de D. Pennac, l’expression d’une grande joie de vivre, l’envie d’un retour crédible à des rapports humains plus intéressants. On y retrouve en sus une touche de Belgitude, notamment à travers l’expression forte que quoi qu’en disent Montaigne ou La Boétie, les plus belles amitiés sont entre homme et femme, et qu’un peu d’échange de tendresse n’y enlève rien.

Pour tout dire, j’ai bien aimé.

Navigation

Articles de la rubrique

  • La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis