La nuit en vérité

vendredi 18 octobre 2013
par  Marie-Christine
popularité : 22%

Liouba et Enzo (mère et fils) se côtoient, se connaissent et se découvrent chaque jour, dans le huis clos d’un appartement parisien qu’ils habitent et que Liouba entretien en l’absence des propriétaires voyageurs et riches collectionneurs.

Alternant le point de vue de Liouba puis celui d’Enzo, au seuil de l’adolescence, au fil des chapitres, l’histoire présente et passé des ces 2 êtres se dévoile progressivement au gré des expériences, des découvertes, des songes et des rencontres « en esprit » d’Enzo.

On y découvre la violence sociale, la cruauté des camarades en parallèle avec les difficultés de quitter l’enfance.

La manière dont le jeune garçon, en surpoids, se construit un monde intérieur (une part d’enfance), la foi de Liouba en son fils leur permettra de trouver un chemin de dignité et de liberté.


Commentaires

Logo de Marie-Christine
vendredi 18 octobre 2013 à 23h20 - par  Marie-Christine

C’est une histoire d’amour réciproque à l’épreuve de la vie, chaotique et tendre, douce et violente.

C’est un roman qu’on ne lâche pas et qui ne vous lâche pas tant les personnages sont attachants et forts. Les violences qu’ils subissent en écho aux violences passées nous hantent.

Violence exacerbée par une écriture très imagée mais en même temps violence amortie par une forme poétique dans la manière d’être de ces deux là.

C’est un livre émouvant. On y respire un parfum de dérision triste et de volonté farouche à vivre libre. Un parfum d’enfance décalée, meurtrie mais victorieuse.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique