Chefs d’oeuvre meurtriers

samedi 28 juin 2008
par  sylvain
popularité : 26%

Il s’agit donc de la suite de "Argenteuil, c’était un accident", et des aventures de Christian Sinclair.

Après le premier opus, celui-ci, avec son ami Masier (ou Attila), est parti en Espagne. Mais les fonds de ses parents ont une fin, le mal du pays et l’attirance pour la jolie Valérie les amènent à revenir en Val-dOise.

Et il faut se refaire une santé financière. Aussi, dès qu’une proposition alléchante leur tends les bras, ils foncent. Mais rien ne tourne rond. Affublés d’un nouveau complice, ils se retrouvent recherchés à la fois par un ancien militaire allemand, un groupe de Yakusa et la police française.

Mais bon, avec un peu de chance et de débrouillardise, on s’en sort toujours, non ? Le seul problème est que Valérie est arrêtée par la police...


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 6 septembre 2008 à 20h54 - par  sylvain

monsieur Mondesana. Y avait même des fôtes, ce qui est inadmissible. Et un style effectivement pas léger. J’envie presque la légèreté de tes jeux de mots sur mon prénom.

Des envies de meurtre, même symbolique ? Dieu quelle avanie. Toutefois, le final, quel pied. Passer enfin du statut de simple lecteur à celui de personnage, probablement méprisable, d’un roman ? Je n’en avais même pas rêvé lors de mes pires bitures.

Et puis, faut rester optimiste : Jeremy Blanc est arrivé balayeur, et ne savait dire que "t’es chié". Ou imagine que le gars Candia, il se dise : un pays, on peut pas lui faire ça. Même con, un pays reste un pays. Par exemple, à St Locdu, ce sont des cons, mais des pays de Béru. Alors, si même Béru le dit, hein ?

Et quand bien même le résumé était minable, l’avis n’était pas désagréable. Délirons : Le petit gars Candia, il me met dans son roman, mais sans me faire virtuellement démolir par Attila. Voir qu’à force de lire, je trouve une soluce pour sortir la jolie Valou des griffes des méchants commissaires. Tant que c’est pas publié, y reste de l’espoir.

Il y a longtemps, j’avais proposé aux amateurs de Sana de faire un site avec des résumés de books, pour échanger nos avis. Hamed Kalbar (chiant, mais lui, il avait réellement de l’humour et de la verve) m’avait répondu que ce n’était pas possible. J’essaye. Tu veux laisser des résumés de books, pour montrer, monsieur Mondesana ?

Logo de webmestre
mardi 2 septembre 2008 à 23h08 - par  webmestre

Bon ! si l’vin est tiré, il faut le boire... En ce qui concerne ton résumé, mon cher Sylvain (ou plutôt si le vain...) t’aurais mieux fait de le remettre dans ta barrique. Pasque, quand on veut faire la morale littéraire, il faut avoir les moyens ! Et toi, mon gars, tu les as pas !
Le Pascal, il s’est farci trois cents pages au poil, avec tout ce qu’il faut autour et toi, en dix lignes, tu alignes autant d’âneries qu’un mauvais CM2 (normal, c’est la rentrée, et pas littéraire en ce qui te concerne !!!)
Alors, le Pascalou, je lui fais un reproche : son chef d’œuvre, il a pas été assez meurtrier, puisque tu as survécu à sa lecture. Dommage. En revanche, voire par contre, dans le troisième, je sais où tu finiras... Je fais confiance à Berirano pour s’occuper de ton cas. Si, si !

Logo de sylvain
samedi 28 juin 2008 à 21h40 - par  sylvain

C’était déjà le titre du commentaire du premier opus, oui, j’ai franchement l’impression de me répéter.

Notons bien que ce deuxième tome est plus mûr que le précédent. Certes les premières pages sont un peu longuettes, il s’agit de remettre l’action en route, et l’ensemble aurait besoin d’un coup de starter.

Mais une fois que c’est lancé, c’est sympathique. Pas du niveau de F. Vargas ou D. Sylvain, mais du "polar d’action", avec hémoglobine et coup de tatane dans les parties.

Donc aucun doute, si vous êtes d’Argenteuil, lisez.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique