Meddik

samedi 3 décembre 2005
par  sylvain
popularité : 45%

Une cité-monde, dans laquelle vivent de richissimes Justes, des guérilleros, et les autres, industrieux et pauvres. Des vautours mutants se nourrissent des plus faibles, les autres s’entre-tuent.

Témoins de la mort d’une famille pauvre, le fils d’un Juste perd tout repère moral, et s’engage chez les guérilleros. Il tue, torture, viole. Et pour survivre, se drogue.

Mais il finira par se rebeller contre cette descente dans l’ignominie, et reviendra abattre son père.


Commentaires

Logo de sylv1
samedi 3 décembre 2005 à 15h34 - par  sylv1

Au début, ça surprend. C’est sombre, désespéré, triste. Puis on rentre dans le récit, l’horreur passe au second plan. Et après avoir fini le livre, il reste comme une impression de tristesse et de désespoir sans fin. Ce n’est pas vraiment de la SF, mais c’est bien réussi.

Navigation

Mots-clés de l'article