La siréne

dimanche 3 mars 2013
par  sylvain
popularité : 27%

Magnus a diparu depuis plusieurs mois, et aucune piste ne permet de savoir si il est parti, ou s’il lui est arrivé quelque chose... Patrik Hedström continue les recherches avec ses collègues, mais à chaque fois que Cia vient se renseigner, Patrick est obligé de lui dire que son mari est introuvable.

Après trois mois de recherche, le corps est retrouvé sous la glace, visiblement assassiné. L’affaire se complique lorsque la police découvre (grâce à l’intervention de Erica, la femme de Patrick) que Christian Thyndell reçoit des lettres de menaces, très inquiétantes.

Quelqu’un semble en vouloir à plusieurs personnes de Fjällbacka, mais ces personnes semblent ne rien avoir en commun, si ce n’est être amis, et pour 3 d’entre eux, avoir fréquenté les mêmes écoles, lors de leur adolescence.

Christian, rendu très nerveux par ces lettres, ne supporte pas la pression médiatique qui s’abat sur lui à la sortie de son livre, dès que les journalistes découvrent qu’il est l’objet de menaces...

Puis, c’est au tour de Kenneth d’être la proie d’un piège, qui manque le tuer de très peu. Interrogé par la police, Kenneth, très affecté par la mort de son épouse, préférerait encore disparaître, et ne dit donc rien sur les soupçons qu’il semble avoir...

Mais Erica va prendre le taureau par les cornes, et remonter la vie de ces personnages, pour comprendre ce qui a pu motiver une telle haine envers eux...


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 17 mars 2013 à 20h28 - par  sylvain

J’ai été assez décu par cet opus

Tout d’abord, le nombre de personnages qu’il faut mémoriser en début d’histoire est un peu trop important, et ceux-ci arrivent de façon trop linéaire dans le récit.

Puis, l’intrigue se nous plus ou moins, et l’enquête commence. Sagement. Avec des personnages qui finalement passent leur temps à se plaindre de fatigue ou de surmenage... alors qu’on ne comprends que très difficilement en quoi ils peuvent bien être chargés.

Le seul point amusant est la satire de certains fonctionnaires, totalement ailleurs et inefficaces, un peu comme une gangrène.

Et la fin de l’opus, qui présente la disparition des deux personnages rémanents de la série, tombe un peu comme une mauvaise surprise, sans réelle utilité par rapport au reste de l’histoire.

Donc pour tout dire, je n’ai pas trop aimé.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique