La belle ténébreuse

mercredi 4 janvier 2006
par  sylvain
popularité : 20%

Dans une vente aux enchères, deux acquéreurs se disputent la possession d’un tableau anodin, représentant une femme belle et triste.

Malcolm Abercrombie en devient propriétaire, pour compléter sa collection. Il confie à Léonardo, un ET expert en art humain, la recherche des tableaux représentant cette femme, après lui avoir avoué en posséder déjà une vingtaine, peints sur une période s’étalant sur plus de 8000 ans.

Léonardo se lance dans cette recherche, après avoir trouvé plusieurs tableaux, rencontre cette femme, en chair et en os, vivante.

Elle représente en fait soit l’idéal féminin, la femme pour laquelle on meurt, d’amour ou de folie, soit directement la mort.


Commentaires

Logo de sylvain
mercredi 4 janvier 2006 à 22h37 - par  sylvain

Quelques idées sympa dans ce livre : le personnage du ET, issu d’une civilisation très policée, évolution d’une espèce très grégaire, dont les membres, à lamanière des Toucas, changent de couleur selon leurs émotions.

Et aussi, cette quête des tableaux ressemblant à la Joconde, qui finit par proposer une explication au mystère de celle-ci.

Pour le reste, comme d’autres du même auteur, c’est un peu "litterature de jeunesse". Mais ça se lit bien, vite, et avec plaisir.

Navigation

Mots-clés de l'article