Les buchers de Bocanegra

vendredi 1er août 2014
par  sylvain
popularité : 23%

Alors qu’il avait décidé de rejoindre encore une fois le Tercio avec lequel il avait combattu dans les Flandres, et que les Grands d’Espagne souhaitaient reconstituer pour essayer de maintenir les conquêtes de Philippe II, le Capitaine Alatriste se voit proposer par son ami le poète Francisco de Quevedo de se porter à l’aide d’une personne dont la fille, pourtant accompagnée d’une Duègne, s’était retrouvée enfermée dans un couvent dont le père abbé avait la réputation, outre qui’l plaisait aux femmes, de ne pas laisser passer de jeunes conins près de lui sans y rendre quelques visites.

En fait, l’affaire tourna mal, et si Diego Alatriste réussit à s’enfuir, son serviteur le jeune Inigo Balboa fût, lui, arrêté par l’Inquisition, puis emmené à Tolède, dans des geôles dont personne ne sortait indemne.

Alatriste, avec l’aide de Quevedo, mîrent en oeuvre toutes leurs relations, pour essayer d’éviter le bucher à Inigo, et grâce à des informations secrètes données par le Secrétaire du Roi, purent recueillir suffisamment d’information pour menacer de révélations deux des six grands juges de l’Inquisition, et ainsi obtenir la libération d’Inigo.

Car dans l’Espagne de Philippe IV, l’honneur du drapeau n’est pas forcément jugé important, mais pouvoir accuser quelqu’un d’avoir un grand père judaïsant est suffisant pour l’envoyer au bucher...


Commentaires

Logo de sylvain
dimanche 3 août 2014 à 16h15 - par  sylvain

C’est toujours sympa car le style est fleuri et les références à des quatrains et autres dizains qui faisaient mieux que les ragots les réputations à Madrid sont amusants.

Mais il faut reconnaitre que l’histoire manque de fond, un coup d’épée, un prisonnier, un échange avec un grand de ce monde, et hop. Bof !

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique