Sous les vents de Neptune

samedi 7 juillet 2007
par  sylvain
popularité : 48%

Par hasard, en lisant un journal, Adamsberg retrouve la trace d’un meurtrier qu’il suit depuis sa jeunesse, celui qui tue avec un trident. Le seul problème est que ce meurtier aurait environ 70 ans, et qu’il est présumé mort depuis 16 ans...

Aussi, Adamsberg a beau essayer de convaincre son collègue que le suspect n’est pas le bon, cela reste lettre morte. Et encore pire, alors qu’il se trouve en voyage d’étude au Canada, il devient inculpé d’un crime commis de la même façon. De quoi devenir fou.

Surtout quand on apprends que Camille a un enfant, dont un autre homme, l’homme aux chiens, semble s’occuper avec gentillesse. Et que le bon Danglard, celui sur qui on peut toujours compter, pourrait être une taupe, dont le seul but serait la vengeance de Camille.

Mais Adamsberg a du répondant, et des mamies, prêtes à tout pour l’aider...


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 7 juillet 2007 à 16h20 - par  sylvain

bien agréable à lire, bien prenant. Rien de très surprenant, on est toujours dans le style de Mme Vargaz, avec ces personnages "marginaux", mais tellement vrais.

J’ai bien aimé les mamies, la hackeuse de choc, et l’autre, pleine de bon sens, qui sortent miraculeusement Adamsberg du bas du bourbier.

Un bon livre de vacances.