Parti tôt, pris mon chien

samedi 6 février 2016
par  sylvain
popularité : 21%

Après une carrière dans la police, Tracy Waterhouse est devenue chef de la sécurité d’un centre commercial. Une vie solitaire et rangée, après quelques décennies à supporter les vulgarités que lui imposaient tant ses recherches que ses collègues.

Lors d’une ronde dans le centre, elle rencontre une femme dont elle connaissait le parcours de drogue et de sexe tarifé au titre de ses anciennes fonctions, tirant par la main une enfant, visiblement terrorisée de devoir suivre sa mère. Dans un instant de désespoir quant au genre humain, Tracy achète la gamine pour 3000 livres, et se retrouve donc mère d’une fillette de 5 ans en quelques secondes.

Mais la vie de Tracy l’avait amenée à s’intéresser à des affaires autrement plus lourdes qu’un simple vol d’enfant, aussi, dès qu’elle comprends qu’elle est recherchée par des personnes se présentant comme des détectives privés, son quotidien est remplacé par un terrible volonté de protection de cette fillette sans défense.

Jusqu’à ce que les vieux démons de ses premières affaires traitées sortent au grand jour, et qu’enfin, une toute petite partie de justice soit rendue à des prostituées mortes depuis bien longtemps.


Commentaires

Logo de sylvain
mercredi 24 février 2016 à 22h21 - par  sylvain

J’ai pour cette fois un avis un peu mitigé sur cet opus de Mme Atkinson.

Certes, on y retrouve comme dans les autres opus une histoire bien enlevée, et un esprit anglais très développé, fait d’humour décalé, de personnages particuliers mais tellement humains et de situations limites, parfois grandioses, parfois glauques.

Mais cette fois, la mayonnaise n’a pas pris, et la lecture n’en est pas devenu, comme les autres fois, une course à la découverte des prochaines portes qu’ouvraient le roman.

J’ai donc été un peu déçu. Mais par ailleurs, j’étais fatigué, et c’est peut être aussi lié à une moins grande réceptivité.

A vous de dire !