Sepulveda, Luis

Ecrivain chilien vivant en Espagne.

Il est né le 4 octobre 1949 à Ovalle, dans le nord du Chili. Il milite très jeune au sein des Jeunesses communiste et est emprisonné en 1979 sous le régime de Pinochet.

Libéré contre huit ans d’exil en Suède, il séjourne en fait dans divers pays d’Amérique du Sud (Équateur, Pérou, Colombie, Nicaragua) puis il part ensuite pour Europe et s’installe en 1982 à Hambourg où il passe 14 ans.

En 1996, il s’installe dans les Asturies (au nord de l’Espagne) à Gijón à cause de la « tradition de lutte politique instaurée par les mineurs, du sens de la fraternité qui y règne ».

Tous les détails sur cette page, en français et très bien faite, et sur Wiki.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 6 août 2014
par  sylvain

L’ombre de ce que nous avons été

Alors qu’il se rendait à son rendez-vous, le Spécialiste reçoit, du fait d’une dispute conjugale entre Concha et Coco Aravena, un tourne disque Dual, à la solidité toute teutonne, sur le crâne. Il en meurt.
Les trois sexagénaire qu’il avait réunis pour tenter le coup, après s’être retrouvés en sont (...)

dimanche 11 mai 2008

Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler

Format 12x19, 126 pages
Traduit de l’Espagnol (Chili) par Anne Marie Métailié

mercredi 8 février 2006
par  sylvain

Un nom de torero

Pendant la guerre de 1939/45, deux soldats allemands ont dérobé un trésor historique (une collection de pièces d’or) dans le butin d’une razzia nazi.
L’un deux arrive à s’enfuir vers L’Amérique latine, l’autre reste bloqué en Allemagne de l’Est à la fin de la guerre. Lors de la réunification, le (...)

dimanche 8 janvier 2006
par  sylvain

Le monde du bout du monde

Première partie : l’auteur est jeune. Pendant des vacances scolaires, il part à la découverte du sud de son pays, la Patagonie, perdu dans les rêves des histoires racontées par son oncle, et dans Moby Dick.
Il participe à une chasse à la baleine. Il découvre la vie des hommes du Sud.
Deuxième partie : (...)

dimanche 21 août 2005
par  sylvain

Le vieux qui lisait des romans d’amour

Antonio José Bolivar Pronao a fuit la pauvreté de l’espagne pour l’amérique du sud, à la recherche d’une nouvelle vie avec son épouse.
Mais la vie y est trop rude, et son épouse meurre. Au contact des indiens, il devient alors un autochtone, apprenant la vie de la forêt, les fauves et l’honneur. (...)

Navigation

Mots-clés de la rubrique

Commentaires récents

26 octobre

Bon, c’est un peu tiré par les cheveux, cette histoire de folie qui (...)

Juin 2016

Ce livre était présenté comme "le meilleur opus de 2015", et a reçu (...)

Janvier 2016

Arrivé à la dernière page, la question qu’on se pose est : mais (...)

Novembre 2015

Vivre de l’intérieur un pays d’une culture très différente est (...)

Avril 2015

Même si au primer abord l’histoire coule de façon limpide, il reste (...)

Mars 2015

150 grammes (l’opus n’est vraiment pas épais) de bons sentiments (...) L’esprit Goncourt à encore frappé.
Que dire de cet opus : il est (...)
Le début peine à convaincre. Trop simple, trop déjà lue", cette (...) Un opus typique de la collection "Anticipation", qui fit les (...)

Janvier 2015

Difficile de décortiquer un polar dans tous les sens, ou d’y (...)

Août 2014

Il s’agissait de l’un des rares San-A que je n’avais pas encore lu, (...) Je m’aperçois que j’ai oublié de vous parler du titre, qui est par (...) Dieu que c’est beau. Le talent d’un écrivain est une chose (...) Caïn (première victime de Dieu), sous les traits d’un libre penseur, (...)

Juillet 2014

Bon, disons le tout net, ce n’est pas l’emballement.
Le noeud de (...)

Juin 2014

Voici un opus bien sympa.
Après 150 pages, j’ai cru à un remake de (...)

Mai 2014

OK, c’est bien écrit. Ca se lit sans problème, comme une sorte de (...) Au delà de l’histoire, très amusante, de ce jeune indien à qui la (...)

Décembre 2013

Il n’est pas courant de fermer un essai en ayant découvert quelque (...)

Novembre 2013

l’argument, un holocauste de 25 millions de retraités pour que le (...)

Août 2013

J’ai trouvé cet opus à la Nuit des Livres d’Esquelbecq.
Moult (...)
l’inconvénient, c’est qu’il faut s’accrocher.
S’accrocher, car c’est (...)

Juin 2013

Je ne sais pas si je m’habitue à son style ou si c’est parce que (...) Oui, c’est effectivement une petite merveille, ce livre, je suis (...) Ce roman est un petit bijou. Et sa vertu principale est qu’il (...)

Mai 2013

Ce n’est jamais facile de faire un commentaire sur un essai.
Si (...)

Février 2013

Je vous avoue avoir eu un peu de mal à me lancer dans un (...)

Novembre 2012

J’ai adoré ce livre car il a beau parler d’un jeune garçon sur le (...)

Octobre 2012

Et bien, tu voies, je vais être encore plus dur que toi. L’auteur (...) L’auteur a pris le parti de traiter cette histoire tragique avec (...)