Un café sur la lune

dimanche 15 mai 2011
par  sylvain
popularité : 35%

La lune est terraformée, mais elle reste un monde sec et inhospitalier, comme les déserts de la Terre.

Néanmoins, les trésors de son sous-sol et le "nouveau départ" que l’on peut attendre en arrivant sur la Lune attirent toutes sortes d’hommes et de femmes, mi aventuriers, mi rebuts de l’humanité terrestres, personnes ou peuples devenus sans attache sur leur planète.

Et tous ces gens se retrouvent, le jour de l’ouverture du premier bar de la Lune, pour rêver, boire, se tenir chaud au corps et au coeur, en se racontant toutes les histoires qu’ils auraient tellement aimé vivre.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 21 mai 2011 à 22h54 - par  sylvain

L’idée générale est que les vrais cafés, les rades, les pubs ou wienstub sont nécessaire à l’équilibre d’une société. ils attirent les parias, permettent aux idées farfelues et aux excès d’agressivité d’être gérés, sans gène sociale. Même avec un peu de joie sociale.

OK, c’est gentil, ce n’est probablement pas faux, et ça fait des millénaires qu’on le dit.

Alors, le répéter, juste en prenant la Lune, vue comme point de regroupement de la misère humaine et donc des gens "dans la Lune", c’est juste un peu inutile. Inintéressant.

Certes, le style est presque sympathique (presque, mais du mauvais côté), et la clique de personnages est amusante. Mais c’est aussi juste non crédible.

Je n’ai pas aimé, pour tout dire.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Un café sur la lune