De Marquette à Veracruz

lundi 22 août 2005
par  sylvain
popularité : 25%

Il n’est pas possible de résumer ce livre, trop dense. En quelques mots, il s’agit de l’histoire d’un jeune homme riche de 16 ans, fils d’une mére inexistante et un pére ignoble, dont on suit le cheminement jusqu’à la quarantaine.

Jim Harrison aborde des thèmes divers, comme la religion et la religiosité, les relations aux parents et aux femmes, la sexualité...


Commentaires

Logo de sylv1
lundi 22 août 2005 à 23h26 - par  sylv1

C’est grandiose de style et de quantité. Je suis resté baba devant la foule de détails, de sous histoires, de personnages annexes que contient de livre, tout en restant totalement crédible et cohérent. Le travail de préparation est remarquable, et m’a fait penser à celui de John Irving.

Et en sus, l’histoire et l’évolution du personnage principal est intéressante, on s’y sent, on le vit parfois, ou on se dit qu’on pourrait le vivre.

C’est un pavé, mais il faut le lire.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique