1996 - Peplum

samedi 28 janvier 2006
par  sylvain
popularité : 20%

A. N., une auteur de roman du XXème siècle, se retrouve aspirée dans le futur pour avoir imaginé que l’ensevelissement de Pompéï avait été déclenché à des fins scientifiques.

Arrivée dans le futur, elles est confiée à la garde de Celsius, le plus éminent des scientifiques de l’époque. S’ensuit une joute verbale sur les raison et causes de cet enlèvement, l’histoire de l’humanité entre ces deux périodes, et in fine, l’utilité de retenir A.N.

Grâce à son sens de la répartie, celle-ci est enfin libérée, et revient dans son siècle.


Commentaires

Logo de sylvain
samedi 28 janvier 2006 à 14h01 - par  sylvain

Et bien, pour une fois, ce ne sera pas dythirambique sur un livre d’Amélie. L’argument de "Péplum" est assez pauvre, et les quelques références aux paradoxes temporels sont bien limités par rapport à tout ce qui existe en SF.

Quant à l’échange entre Celsius et A.N., il y a certes quelques moments de grâce, mais l’ensemble m’a paru uniquement verbeux, des mots pour des mots, du style sans que ne vienne le "plus" qui transforme dans les autres livres d’Amélie des pages en moment de plaisir pur.

Il semble que Mme Nothomb se soit, à travers ce roman, essayé à la fois aux dialogues et à la SF, mais je n’ai pas été concquis.