Fille

lundi 15 février 2021
par  sylvain
popularité : 91%

Laurence Baraqué nait dans les années 60, à Rouen, d’un père médecin et d’une mère au foyer. Elle est la deuxième fille du couple.

Sa jeunesse se déroule sans anicroche apparente entre un père qui aurait voulu un garçon, une mère insignifiante, une soeur qui la rudoie, et un oncle qui se permet des attouchements, sans que cela ne semble anormal.

Puis vient l’adolescence, la découverte du corps, du plaisir puis du désir, et un jour la vie d’adulte, dans un monde qui s’est transformé par rapport à sa jeunesse, sans que cela ne transforme les idées du père.

Enfin, Laurence devient femme, puis mère, puis mère célibataire sans renoncer pour autant à sa sexualité, mais sans désir de retrouver une vie de couple. Mère d’une fille qui, petite, se pense garçon, et qui en grandissant, se vit lesbienne.


Commentaires

Logo de sylvain
jeudi 20 mai 2021 à 23h24 - par  sylvain

L’air du temps est féministe, Mme Laurens fait un opus dans l’air du temps. Féministe. Enfin, un féminisme cousu de fil blanc, le féminisme sage tel qu’il est décrit dans les livres et sur lesquels la bonne société Parisienne s’accorde.

Vian aurait pu décrire cela en parlant de présentation de machisme empaillé, je pense.

On est dans un conformisme qui se vit probablement comme un tentative d’édification de masses, mais qui in fine, par une accumulation de recettes mal ficelées, ne fait que montrer les limites de la pensée de l’autrice.

Et les masses, le bon peuple, il est déjà passé à autre chose, ce féminisme là est acquis, digéré, bien sûr pas encore mis en ouvre par tous, car les comportements sont toujours longs à changer.

Dieu qu’on est loin de Mme Zeniter.

Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Fille